Marketing

Campagne de notoriété : Développer sa marque

Baptiste Lefranc-Morin
January 25, 2024
Temps de lecture :
10
minutes

Les 10 leviers d’une campagne de notoriété pour développer sa marque

 

Vous avez lancé votre entreprise depuis quelque temps. Assez vite, vous avez réussi à intéresser des clients et à développer votre chiffre d’affaires. Bravo ! Mais depuis un moment, la croissance n’est plus au rendez-vous. Rien de dramatique en cela. Mais il va peut-être falloir envisager d’accroître la notoriété de votre marque. Et pour cela, créer une campagne de notoriété avec l'aide d'une agence Instagram ads pourrait être une excellente stratégie.

 

Réussir sa campagne de notoriété en partant sur de bons rails 

Accroître l’audience de votre marque est un moyen efficace de recruter plus de prospects et donc plus de clients. Pour autant, disposez-vous des fondamentaux nécessaires pour poursuivre votre aventure d’entrepreneur ? 

 

Pourquoi mener une campagne de notoriété de marque ?

Plus une marque est connue, plus les consommateurs ont confiance. La notoriété, souvent même si elle émane d’un bad buzz, rassure. Toutefois, l’idéal est que la marque ait une personnalité positive, façonnée à la fois par son identité propre puis entretenue et poussée par une campagne. Mieux connue, reconnue, votre marque suscitera de nombreuses conversions qui vous permettront de renouer avec la croissance.

 

Quelle base pour commencer votre campagne ?

Avant d’entamer ce travail, vérifiez que les éléments sont réunis pour le faire. Il vous faut :

  • Une identité de marque claire et facile à comprendre. Soyez sincère dans les valeurs que vous souhaitez diffuser, définissez vos cibles en détail. 
  • Un site internet qui fait office de vitrine. Il est le navire amiral de votre stratégie.
  • Une idée précise de votre budget : plus celui-ci sera étoffé, mieux vous pourrez agir sur les nombreux leviers de votre campagne.

 1.Avoir un site internet performant

Votre site présente votre activité, vos produits ou services dans sa boutique. S’il a été conçu à l’économie et ne dispose essentiellement que de fonctions pratiques : ventes, fiches produits, formulaires de commande par exemple, il est sans doute temps de songer à le retravailler.

La landing page, celle où vont arriver les internautes selon leurs requêtes, est à soigner particulièrement. Son design peut être revisité comme on le verra dans le point suivant.

Mais avant tout, le site doit être entièrement opérationnel, c’est-à-dire :

  • Fluide et rapide : attendre plus d’une seconde pour charger une page est aujourd’hui presque rédhibitoire pour un internaute ; il partira vers d’autres sites.
  • Responsive : la majorité des consultations du web commercial se fait sur des appareils mobiles. Veillez à ce que votre site soit bien adapté à tous les formats et que le consommateur ne se retrouve pas avec des pages coupées ou illisibles.
  • Bien structuré : l’internaute doit pouvoir comprendre l’architecture de votre vitrine pour trouver intuitivement les informations recherchées.

 

2.Optimiser l’identité graphique de la marque pour une meilleure notoriété

Il n’est nul besoin de lire le nom de Mac Donald’s ou de Renault pour reconnaître leurs produits : un M jaune sur fond vert, un simple losange évoquent immédiatement l’entreprise en question.

 

Travaillez votre logo et tout l’univers visuel qui va l’accompagner : l’internaute doit y voir une cohérence et comprendre d’un coup d’œil les valeurs et les atouts de votre marque.

Les couleurs ainsi que les codes graphiques utilisés sur votre site sont censés lui procurer un plaisir esthétique tout en véhiculant les points forts de votre entreprise.

 

N’hésitez pas à recourir à une agence de communication ou un designer indépendant qui sauront trouver la juste traduction sémantique et graphique de votre activité. Le retour sur investissement sera rapide. Sans ce travail, vos efforts risquent d’être vains.

 

3.Proposer un contenu de qualité

Votre site internet ne peut se contenter d’être un simple magasin en ligne. Les internautes sont en recherche de contenu. Avant de réaliser un achat, ils se renseignent et apprécient les articles bien écrits, bien documentés et plutôt objectifs. 

Créer un blog vous permet de proposer ce type de contenu. Il vous faudra respecter quelques règles indispensables pour capter et conserver l’attention des visiteurs et des moteurs de recherche :

  • Un article doit délivrer des informations pertinentes et vérifiées. Pas de données douteuses ni de verbiage creux, au risque de faire fuir vos audiences.
  • Choisissez des sujets en rapport avec votre activité, en résonance avec des tendances et thématiques actuelles : rebondir sur une actualité ou décortiquer une nouveauté sont d’excellents moyens d’attirer les lecteurs et d’être repris et débattu sur les réseaux sociaux.
  • Séparez votre activité commerciale de votre blog : pas de publicité pour vos produits dans le corps des articles. Ce qui ne vous empêche pas d’introduire des call to actions à leur conclusion.
  • Pratiquez le ciblage en choisissant vos sujets : vous avez une idée du profil de vos prospects, c’est pour eux que vous écrivez en priorité.
  • Soyez intransigeant vis-à-vis de l’orthographe et de la grammaire : un article mal écrit ou comportant de nombreuses fautes sera rejeté et dégradera l’image de votre marque.
  • Publiez régulièrement, chaque semaine ou deux fois par mois. Vous créez une habitude plus apte à fidéliser les lecteurs.
  • Ne lésinez pas sur la longueur de l’article : bien écrit et bien structuré, vos visiteurs en apprécieront d’autant mieux le contenu. Google a tendance à préférer les textes de 1000 mots et plus.
  • Ne faites pas de vos articles des machines à clic : les internautes détestent ça !

Vous pouvez également produire des documents, des livres blancs, des ebooks. C’est un moyen supplémentaire de récupérer des coordonnées de prospects.

 

4.Travailler le référencement naturel : la clé de la visibilité sur le net

Le référencement naturel repose sur l’existence de mots-clés dans le corps d’un texte. Les moteurs de recherche en sont très friands et font remonter dans les premières pages de requêtes les articles bien écrits, suffisamment longs, et surtout optimisés en la matière.

Le gros avantage du référencement dit naturel est qu’il est gratuit. Grâce à lui, un site va logiquement voir son audience augmenter régulièrement et sur le long terme.

Sans lui, vous aurez peu de chances de voir votre site percer dans une concurrence gigantesque. Il n’est pas à lui seul un gage du succès, mais il en est un élément important.

 

5.Affiner sa stratégie sur les réseaux sociaux 

Dire que tout se passe aujourd’hui sur les réseaux sociaux n’est pas excessif : il est possible de monter une boutique sur Facebook ou Instagram, la plupart des Français scrollent quotidiennement ou presque sur ces réseaux géants, une grande partie d’entre eux s’y informent et déterminent leurs achats par leur biais…

Utiliser ce relais gratuit pour votre site est une évidence. En postant des détails sur vos produits ou votre actualité, vous fédérez une communauté qui les commente et les partage. Vous bénéficierez d’un effet boule de neige et verrez croître la popularité de votre marque.

Entretenez votre communauté en postant régulièrement et en répondant aux commentaires. Attention, ce peut devenir une occupation très chronophage ! Le lien direct entre vos comptes sur les réseaux sociaux et votre site fera le reste : un afflux de visiteurs et de leads. 

 

6.Développer un marketing d’influence

Pourquoi ne pas bénéficier des audiences de youtubeurs et autres personnalités de la sphère digitale ? Il est tout à fait envisageable de tisser un partenariat avec quelques influenceurs.

Pas forcément les plus connus, ceux qui drainent plus d’un million d’abonnés derrière eux. Mais il existe de nombreux micro-influenceurs au réseau fourni de 10 000 à 100 000 followers, souvent spécialisés, qui représentent des partenaires idéaux pour vous.

  • Sélectionnez des blogueurs, youtubeurs ou instagrammeurs populaires dont les thématiques vous semblent proches de la vôtre. Faites une étude approfondie pour déceler d’éventuels dérapages, manquements à l’éthique, bad buzz. Écartez ceux qui y ont trempé.
  • Contactez vos futurs partenaires et proposez-leur de parler de vos produits. Ces micro-influenceurs sont souvent très ouverts à ce type de collaboration qui nourrit leur business.
  • En restant dans cet étiage, pas de transactions commerciales à proprement parler. Les influenceurs présenteront vos produits ou services, ils citeront votre marque et l’adresse de votre site ou de vos comptes de réseaux sociaux.

 

Vous bénéficierez ainsi d’une exposition massive devant des communautés déjà sensibilisées aux valeurs et productions de votre marque. Vous pouvez également tisser des liens avec des entreprises locales pour y présenter vos produits.

 

 7.Utiliser les témoignages clients

Qui parle mieux de vos services ou produits que vos clients ? Aujourd’hui, un client satisfait poste son contentement sur les réseaux sociaux.

Il vous suffit de publier ces témoignages positifs sur vos comptes. Cela vous permettra d’interagir avec votre communauté, de mieux la fidéliser encore et de l’étendre par le jeu des partages de posts.

 

8.Passer par la case événement 

Organiser ou participer à un événement sous le nom de sa marque fait immanquablement parler d’elle. En choisissant le sujet de l’événement en rapport avec les valeurs de votre marque, vous accéderez à un public déjà sensible et réceptif à vos messages et vos services ou produits.

Vous pouvez aussi organiser un jeu concours qui vous apportera de nouveaux prospects.

Autre technique : jouez l’exclusivité. Vous sortez un nouveau produit ou un nouveau service. Si celui-ci n’est accessible que sur invitation, vous créerez un buzz autour de votre entreprise et renforcerez sa notoriété !

 

9.Organisez une campagne publicitaire en ligne

Les publicités sont une façon performante de faire parler de vous. En ligne, les possibilités sont multiples et n’exigent souvent qu’un budget limité.

L’acquisition de vues sur les réseaux sociaux peut s’effectuer par Facebook Ads. Elle garantit un nombre précis de vues “poussées” de votre publication. Le coût par clic ou Cpc est faible et vous permet de réguler vos dépenses. Plus le post sélectionné sera percutant, plus vous aurez de chances d’intéresser un public nombreux.

Le même principe prévaut sur le net, avec Google Adwords moyennant un coût par clic abordable. Par contre, vous figurerez comme annonceur sous la mention “Sponsorisé”, que certains internautes évitent.

 

10.Tenter la publicité traditionnelle

Dernier outil à votre disposition : le recours aux méthodes classiques de l’outbound marketing : aller directement vers les consommateurs, en distribuant par exemple des flyers ayant trait à votre activité ou en faisant passer des messages à la radio ou la télévision.

Le coût est plus élevé, mais il faut noter qu’à un niveau local, les médias restent largement accessibles. Enfin, si vous avez de quoi vous l’offrir, lancez-vous dans une campagne d’affichage qui améliorera fortement la visibilité de votre marque.

Baptiste Lefranc-Morin
Founder
Partager sur
Le contenu
Rejoignez plus de 10,000 professionnels du growth et recevez tous les mois des contenus exclusifs sur la gestion de votre acquisition.
découvrir plus d’articles

Notre sélection

Stratégie
Outils
Meta CAPI : quelle implémentation choisir ?
Stratégie
Outils
Suppression des cookies sur Google Chrome : quel impact sur vos campagnes digitales ?
Stratégie
Outils
Pourquoi et comment passer au tracking server-side ?
Faites décoller votre croissance

Accélérez votre croissance aujourd'hui.

Bénéficiez d'audits gratuits de vos campagnes ainsi que d'une proposition de stratégie d'acquisition sur vos leviers payants.

Audit gratuit · Accompagnement sur mesure · Performances

Audit gratuit

Sur mesure

Performance