Meta Ads

L'histoire de Facebook - de la création à nos jours

Baptiste Lefranc-Morin
September 5, 2023
Temps de lecture :
8
minutes

L'histoire de Facebook - de la création à nos jours

La naissance d’un géant

Suite à une déception amoureuse, Mark Zuckerberg, étudiant de 19 ans à Harvard, pirata le code du réseau de son école pour récupérer les photos des trombinoscopes et créer Facemash, un prototype du futur réseau social. Une initiative qui créa des remous, et deux jours plus tard, sous la pression des étudiants, le site fut fermé. Mais Mark, inspiré, lança par la suite ‘Thefacebook’ le 4 février 2004, une page permettant à ses camarades de Harvard de partager leurs informations et se connecter entre amis.

La popularité de ce nouveau réseau explosa : en 24 heures, 1200 étudiants s'inscrivirent, et en un mois, la moitié des étudiants de Harvard était inscrite. Rapidement, ce réseau s'étendit à d'autres universités.

L’aventure de Facebook, devenu le plus grand réseau social du monde, s’accélère avec l'arrivée de Sean Parker, ancien fondateur de Napster. En 2008, Facebook devient le premier réseau social au monde valorisé à hauteur de 15 milliards de dollars, accueillant plus de 100 millions d’utilisateurs.

Imbroglios et procès autour de sa création

L’histoire relatée dans ‘The Social Network’ est bien réelle, en effet la genèse du projet Facebook fut le fruit d’une collaboration avec les jumeaux Tyler et Cameron Winklevoss, des champions d’aviron eux aussi étudiants à Harvard tout comme leur associé Divya Narendra.

En décembre ils travaillent avec Mark Zuckerberg sur un projet de réseau social pour les étudiants de Harvard lorsque ce dernier leur fait faux bond pour créer son propre site en solo et déposer le nom de domaine ‘thefacebook.com’ en janvier 2004.

Depuis, les trois ex-collaborateurs qui s’estimaient lésés ont été dédommagés à hauteur de 20 millions de dollars en numéraire, et 45 millions de dollars en actions Facebook, sur la base d’une estimation à 36 dollars par action, lors d’un accord confidentiel conclu en 2009 pour solder les poursuites.

Malgré cet accord d’autres procès ont été intentés par les frères Winklevoss qui estimaient avoir été lésés et réclamaient plus d’argent. Sans succès.

Une idée lumineuse

Facebook s’est construit sur une idée très simple, le partage et la connexion avec nos amis et les gens qui nous sont proches. Mark Zuckerberg déclarait d’ailleurs à ce propos, « si les gens partagent plus, le monde deviendra plus ouvert et plus connecté. Et un monde qui est plus ouvert et plus connecté est un monde meilleur ».

Le réseau social rapproche-t-il réellement les gens ? En tout cas, il est très vite adopté par la majorité. Si certains l’utilisent pour y mettre leurs photos de vacances ou de leurs petits déjeuners, d’autres s’appuient dessus pour arriver à leurs fins, comme Barack Obama en 2008 qui en fera un outil indispensable de sa campagne.

Les chiffres sont éloquents, plus d’un utilisateur d’Internet sur deux possède un compte Facebook, poster sur le réseau social est un moyen simple et efficace de voir certaines informations se diffuser à travers le monde en un claquement de doigts.

Des choix tranchés et efficaces

Cette décision restera l’un des faits d’armes de Mark Zuckerberg. En 2006, le groupe Yahoo !, ex-fleuron du web des années 1990, flaire l’opportunité et propose de racheter Facebook, qui génère alors à peine 20 millions de revenus, pour 1 milliard de dollars.

Sur de lui et de sa création, le jeune homme va dire non à cette offre faramineuse de Yahoo !

Ce qui pourrait s’apparenter à une décision incompréhensible se transforme en coup de génie. Deux ans plus tard, à l’été 2008, Facebook passe le cap symbolique des 100 millions de membres et devient en janvier 2011 la première start-up au monde à atteindre la barre des 50 milliards de dollars de valorisation, étourdissant.

Un réseau social tentaculaire

Mark Zuckerberg surfe sur la vague de succès de son réseau social pour en acquérir progressivement d’autres. En avril 2012 il réalise le plus gros investissement de son histoire en rachetant Instagram, application de partage de photos lancée un an et demi plus tôt, pour 1 milliard de dollars.

Quelques mois plus tard, le groupe lance de nouveaux formats publicitaires destinés à l’usage mobile, un véritable filon qui va propulser le groupe au sommet de Wall Street.

En février 2014, fort de son entrée en bourse fracassante et de son inexorable ascension, Facebook rachète WhatsApp pour 22 milliards de dollars. Un coup de maître qui permet au groupe de posséder trois des plus grands réseaux sociaux au monde.

Du film à l’entrée en bourse

Cette histoire fascinante inspire David Fincher qui réalise en 2010 ‘The Social Network’, film qui reprend l’épopée de Mark Zuckerberg, pas épargné par le réalisateur américain qui tente de se rapprocher au plus près de la réalité.

La même année Facebook connaît un premier échec avec le lancement de sa messagerie électronique ‘@facebook.com’ censée concurrencer ‘gmail’ et ‘hotmail’, mais qui ne prendra jamais vraiment.

Pas de quoi décourager le groupe qui deux ans plus tard, en 2012, fait une entrée fracassante en Bourse, la deuxième plus grande américaine après Visa avec une valorisation du réseau estimée à 104 milliards de dollars. Lors de cette opération le groupe réussira à lever 16 milliards de dollars.

Le renouvellement permanent

Facebook n'est pas une entreprise qui se repose sur ses lauriers. Elle a continuellement évolué, ajoutant de nouvelles fonctionnalités et acquérant des entreprises innovantes.

Les pages de marques et de personnalités sont désormais certifiées et quelques mois plus tard, l’application Facebook Mentions leur permet d’accéder à de nouvelles fonctionnalités.

L’année suivante Facebook rachète la société Branch Média qui se spécialise dans la curation et le partage de contenu avant d’en faire de même avec Oculus Vr pour 3 milliards de dollars puis lance Slingshot, un partage de photos censé concurrencer Snapchat.

Dans la foulée, Rooms voit le jour sur les appareils mobiles afin de lancer des forums de discussions et l’application Moments qui sert à partager ses photos dans la sphère privée.

En 2015 Facebook permet de créer des petites vidéos de 7 secondes à la place des photos de profils et Facebook at work, réseau social d’entreprise à l’accès gratuit mais aux fonctionnalités payantes devient Workplace en octobre 2016.

En mars 2015 Facebook lance un grand chantier de refonte de Messenger afin d’en faire une véritable plate-forme où toute la vie numérique pourra être centralisée. En parallèle le groupe continue son ascension avec des chiffres qui donnent le vertige, lors de l’été 2017 Facebook devient le premier réseau social au monde à dépasser la barre des 2 milliards d’utilisateurs tous les mois. En janvier 2018 c’est WhatsApp qui atteint le cap du 1,5 milliard d’utilisateurs actifs mensuels juste avant qu’Instagram n’atteigne à son tour le milliard. A cette époque Facebook ne touche plus le sol et ne se prive pas de le faire savoir, « en tout, nous estimons que 2,7 milliards de personnes utilisent Facebook, Instagram, WhatsApp ou Messenger tous les mois ».

Bien plus qu’un réseau social

En 2016 les utilisateurs ont enfin à leur disposition d’autres boutons de réactions. Au lieu du simple ‘J’aime’ parfois difficile à poster, chacun peut mettre ‘j’adore, ‘haha’, ‘Wouah’, ‘Triste’, ‘Grrrrr’ et même ‘merci’ quelques mois plus tard.

Au-delà de ces détails qui plaisent aux internautes, Facebook travaille main dans la main avec Google pour créer un câble sous-marin de Virginia Beach (Etats-Unis) à Bilbao (Espagne) pour accélérer la vitesse d’accès aux services proposés.

En 2017 le réseau social tente de s’impliquer dans la lutte contre les suicides en lançant un programme informatique censé détecter les messages suicidaires.

Facebook, sous la direction de Zuckerberg, a toujours cherché à se diversifier, allant même jusqu'à travailler avec Google sur des projets d'infrastructure internet.

Un pic historique avant Méta

En juillet 2018 la capitalisation boursière de Facebook atteint 630 milliards de dollars à Wall Street, soit 630 fois l’offre faite par Yahoo ! 12 ans plus tôt. En 2019 le groupe génère pour la première fois plus de 50 milliards de dollars de revenus, un nouveau cap symbolique.

Deux ans plus tard, en octobre 2021, Mark Zuckerberg tient une grande conférence de presse pour annoncer que Facebook serait désormais Meta. Un changement de nom salutaire pour le réseau social le plus populaire de la planète qui traversait diverses crises suite à la divulgation de documents par une ancienne employée mettant au jour les difficultés de la société à résoudre ses problèmes structurels.

Son patron lui préfère regarder devant lui avec le métaverse, cet univers parallèle virtuel sur lequel Facebook mise énormément en venant d’annoncer la création de 10.000 emplois en Europe pour le développer.

Basé notamment sur des casques de réalité virtuelle, ce métaverse permettrait de suivre une réunion entre collègues de chez soi dans un bureau reconstitué numériquement à l’identique.

Un pari pas encore payant puisqu’au second trimestre 2022 le groupe Meta enregistrait une diminution de 1% de ses revenus en 1 an, passant de 29,1 milliards de dollars à la même époque en 2021 à 28,8 milliards de dollars. Simple coup de mou ou véritable signe avant-coureur ? Difficile de se projeter mais cette baisse, même minime, reste historique pour un groupe qui n’a connu que l’ascension. De quoi donner une idée du chemin titanesque, et unique dans l’histoire, parcouru par Facebook depuis sa création.

Baptiste Lefranc-Morin
Founder
Partager sur
Le contenu
Rejoignez plus de 10,000 professionnels du growth et recevez tous les mois des contenus exclusifs sur la gestion de votre acquisition.
découvrir plus d’articles

Notre sélection

Google Ads
Optimisation de vos campagnes Google Ads : Nouveaux contrôles et perspectives sur le réseau des partenaires de recherche
News
Outils
SEO
Pourquoi les résultats de recherche Google sans SGE ont-ils augmenté ?
Meta Ads
Meta intègre la vidéo à ses annonces de catalogue automatisées
Faites décoller votre croissance

Accélérez votre croissance aujourd'hui.

Bénéficiez d'audits gratuits de vos campagnes ainsi que d'une proposition de stratégie d'acquisition sur vos leviers payants.

Audit gratuit · Accompagnement sur mesure · Performances

Audit gratuit

Sur mesure

Performance