Meta Ads
Stratégie

Bien répartir son budget Facebook Ads

Baptiste Lefranc-Morin
January 25, 2024
Temps de lecture :
minutes

Bien répartir son budget Facebook Ads

Vous vous apprêtez à faire de la publicité sur Facebook Ads mais vous ne savez pas quel budget y consacrer ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question car de nombreux facteurs influent dans la décision du budget à allouer. Néanmoins, nous avons plusieurs conseils pour vous aider à trouver la bonne répartition. Car il faut garder en tête qu’un budget trop faible risque de vous faire passer à côté d’opportunités, et un budget trop élevé ou mal réparti peut vous faire perdre de l’argent.

De plus, si vous envisagez de travailler avec une agence remarketing, il est essentiel de discuter de vos objectifs et de votre budget avec eux pour obtenir les meilleurs résultats.

1/ Comprendre la gestion du budget sur Facebook

Sur Facebook, le budget peut être géré à deux niveaux :

Optimisation du budget au niveau de la campagne (CBO = Campaign Budget Optimization) : vous laissez les algorithmes de Facebook décider sur quel adset le budget sera dépensé.

Au niveau de l'ensemble des publicités (ABPO = Adset Budget Optimization) : il existe deux façons de définir le budget au niveau de l'ensemble des publicités.

  • Définir un budget défini pour chaque ensemble d'annonces
  • Définir un plafond de coût minimum ou maximum pour un ou plusieurs adset.

On peut opter pour l'optimisation du budget au niveau de la campagne, ou au niveau de l'adset.

Globalement, il existe deux façons d'optimiser vos budgets sur Facebook Ads, elles dépendent d'une question résumée ici : voulez-vous contrôler les coûts ?

Pas de contrôle des coûts :

Coût le plus bas (par défaut) = obtenir le plus de résultats pour votre budget (pas de contrôle des coûts)

Contrôle des coûts :

Plafond des coûts (défaut)

Obtenez le plus de résultats possibles tout en restant dans le coût de référence par action.

Plafond d'enchères (avancé)

Obtenez le plus de résultats sans dépasser votre plafond d'enchères (l'enchère n'est pas la même que le coût moyen de vos résultats dans les rapports).

Coût cible (avancé)

Ne recherchez que des résultats dont le coût est proche de l'objectif que vous avez fixé.

2/ Déterminer l’objectif de sa campagne

Commencez par déterminer l’objectif de campagne :

  • Sensibilisation : faire connaître la marque, diffuser auprès d’un maximum de personnes
  • Considération : générer des interactions, des vues de vidéos, du trafic sur votre site
  • Conversion : générer des conversions, achats en ligne, formulaire rempli, ramener du trafic en point de vente

3/ Calculer son budget prévisionnel

Calculez ensuite combien vous êtes prêt à payer au maximum pour le résultat souhaité. Pour cela, vous devez avoir une vision claire de vos coûts et revenus.

En effet, ce calcul dépendra de l’objectif de votre campagne : pour une campagne de trafic, vous vous concentrez le coût par vue de page de destination, pour une campagne de conversion vous vous intéresserez au coût par achat etc.

Dans le cas d’une campagne avec objectif de conversion, prenez en compte votre panier moyen et la marge que vous visez. Par exemple, si un achat vous rapporte en moyenne 50€, vous pouvez décider que vous êtes prêt à payer 10€ maximum pour obtenir une conversion.

Ainsi, vous pourrez calculer le budget global que vous êtes prêt à dépenser. Si vous avez pour objectif de générer 20 achats de 50€ par jour avec un coût par achat maximal de 10€, vous devrez dépenser 200€ par jour.

4/ Répartir son budget entre différentes campagnes

Il est important de réfléchir à la manière dont vous allez organiser vos campagnes. Il est nécessaire d’organiser votre structure en suivant la logique du tunnel de vente.

Lorsque votre budget vous le permet, vous pouvez créer une campagne de sensibilisation/trafic (haut du tunnel de vente) pour faire connaître votre marque.

Si votre budget est restreint, concentrez-vous sur les 2 dernières étapes du tunnel de vente : l’acquisition et le remarketing (milieu et bas du tunnel de vente).

La répartition classique veut que l’on alloue 75% de son budget à l’acquisition et 25% au remarketing. Bien entendu ces chiffres sont là pour vous guider mais libre à vous de les ajuster au fur et à mesure que vos campagnes dépensent et acquièrent de la donnée.

Attention de bien garder en tête que ce n’est pas parce que 75% du budget est alloué à l’acquisition que vous obtiendrez 75% de vos revenus de cette campagne.

L’acquisition a pour but de faire connaître votre marque, vos produits ou services et d’acquérir de nouveaux clients. Néanmoins, il faut bien souvent plus d’une visite pour le site pour qu’un utilisateur se décide à passer le pas et convertisse. Ainsi, votre campagne d’acquisition sera bien souvent la moins rentable, car il s’agit d’un trafic « froid ».

A l’inverse, la campagne de remarketing a pour but de recibler des personnes ayant déjà interagi avec votre marque ou visité votre site pour les inciter à passer le pas. C’est l’occasion au cœur de ces campagnes de répondre à leurs doutes, leurs interrogations pour les rassurer et les encourager à convertir. Ces campagnes sont en général les plus rentables, car il s’agit ici de trafic chaud qui a déjà montré un intérêt pour votre marque.

5/ Bien réfléchir à ses audiences

Le budget dépensé au sein de vos campagnes dépend également des audiences que vous allez cibler.

Une audience trop restreinte vous coûtera cher, et une audience trop large ne sera pas efficace, car vous diffuserez vos publicités auprès de personnes potentiellement peu intéressées, qui ne cliqueront donc que très peu sur votre annonce.

Attention à nuancer ce propos également, car il peut être intéressant de diffuser en dehors de vos audiences Lookalike ou d’interêt, auprès d’une audience large (« broad ») car cela laisse la liberté à l’algorithme de Facebook d’aller chercher les personnes qu’il considère les plus aptes à convertir.

De plus, vous vous demandez peut-être quel est l’intérêt de dépenser plus dans une campagne d’acquisition qui ne génèrera que peu de revenus. La réponse est que vous avez besoin de campagnes d’acquisition pour nourrir vos campagnes de remarketing.

En effet, grâce aux personnes touchées lors de ces campagnes, vous pourrez créer des audiences personnalisées pour alimenter vos campagnes de remarketing : c’est-à-dire recibler les personnes ayant déjà interagi avec vos publications, visité votre site, ajouté au panier etc.

6/Surveiller les résultats de ses campagnes

Une fois que vous avez déterminé votre budget, sa répartition et que vous avez lancé vos campagnes, le travail ne s’arrête pas là.

Vous devrez vérifier si vos prédictions en termes de coûts et de revenus se confirment, et vous devrez potentiellement ajuster ou rééquilibrer vos budgets. Attendez en moyenne 5 à 7 jours pour suivre vos résultats.

7/Ajuster ses budgets

Vos campagnes n’auront pas toujours les résultats escomptés. S’il s’avère qu’une campagne fonctionne bien, il peut être intéressant d’augmenter son budget, et à l’inverse de réduire celui de celles qui performent le moins.

Gardez en tête que la publicité sur Facebook n’est pas une science exacte, chaque business a des objectifs et un contexte différents, et les résultats ne sont pas stables dans le temps.

Il convient donc de toujours surveiller vos résultats, d’effectuer des tests pour trouver quelles sont les meilleures pratiques et d’anticiper quelles seront vos prochaines actions.

Baptiste Lefranc-Morin
Founder
Partager sur
Le contenu
Rejoignez plus de 10,000 professionnels du growth et recevez tous les mois des contenus exclusifs sur la gestion de votre acquisition.
découvrir plus d’articles

Notre sélection

Stratégie
Outils
Meta CAPI : quelle implémentation choisir ?
Stratégie
Outils
Suppression des cookies sur Google Chrome : quel impact sur vos campagnes digitales ?
Stratégie
Outils
Pourquoi et comment passer au tracking server-side ?
Faites décoller votre croissance

Accélérez votre croissance aujourd'hui.

Bénéficiez d'audits gratuits de vos campagnes ainsi que d'une proposition de stratégie d'acquisition sur vos leviers payants.

Audit gratuit · Accompagnement sur mesure · Performances

Audit gratuit

Sur mesure

Performance