SEO

Introduction approfondie au contenu SEO : Techniques, astuces et meilleures pratiques pour débutants.

Baptiste Lefranc-Morin
September 1, 2023
Temps de lecture :
5
minutes

Introduction au contenu SEO

En quoi consiste une page de résultats ?

Une page de résultats est composée de 2 types de liens :

  • liens payants → liens Google Ads
  • liens gratuits → SEO/Local SEO (Google My Business)

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Crawlers

Un crawler est un programme informatique qui recherche automatiquement des documents sur le web. Les crawlers sont principalement programmés pour effectuer des actions répétitives afin d'automatiser la navigation.

Les moteurs de recherche utilisent le plus souvent des crawlers pour parcourir l'internet et construire ce que l'on appelle un index.

"Le web est comme une bibliothèque en croissance constante avec des milliards de livres disponibles et aucun système de classement central".

Les crawlers sont des robots d'exploration que Google utilise pour examiner les pages web publiques. Ces robots suivent les liens des pages et vont de lien en lien, renvoyant des informations sur chaque page aux serveurs de Google.

Du moteur de recherche au moteur de réponse

De nombreux facteurs sont pris en compte lors de la génération de votre page de résultats :

  • Zone géographique (lieu, pays)
  • L'historique de la recherche

Pour une même recherche, deux internautes peuvent donc avoir une page de résultats totalement différente.

Quelques chiffres sur le SEO

En France, Google est le leader incontesté avec plus de 90 % des parts de marché, suivi de Bing (3,6 %) et de Yahoo ! (1,4 %). Des moteurs de recherche émergents comme Ecosia (1,1 %) et Qwant (0,8 %) gagnent en intérêt.

Parts de marché

Google Search est le moteur de recherche le plus utilisé sur le World Wide Web, toutes plateformes confondues, avec 92,05 % de parts de marché en février 2021 et plus de 6,9 milliards de recherches par jour.

Contenu On-Page

Plusieurs questions se posent lors de la création du contenu d'un site web. Parmi ces questions, vous devez vous demander :

Que recherche mon audience cible ?

Identifier la sémantique (mots-clés) utilisée par les utilisateurs cibles.

La première question à laquelle vous devez essayer de répondre est la suivante : Que recherchent les utilisateurs cibles ?

Vous voulez identifier tous les mots-clés utilisés par vos utilisateurs cibles afin de comprendre toute la portée sémantique pertinente pour votre client.

Spark utilise un grand nombre de sources pour générer des listes de mots-clés pertinents pour nos clients :

Que veut mon audience ?

Les lignes directrices des évaluateurs de la qualité de Google (Google Quality Rater's Guidelines) précisent ce qui suit :

"En tant que Search Quality Rater, vous travaillerez sur différents types de projets d'évaluation. Les lignes directrices générales couvrent principalement l'évaluation de la qualité des pages (PQ) et l'évaluation des besoins satisfaits (NM) ; cependant, les concepts sont également importants pour de nombreux autres types de tâches d'évaluation"

Nous nous concentrerons sur les plus importants (dans le contexte de cet article)

  • Besoins satisfaits
  • Qualité de la page

Le concept de "besoins satisfaits" est assez simple...Cela signifie essentiellement "intention".

La question que les évaluateurs se posent lorsqu'ils évaluent une page est la suivante : "Dans quelle mesure ce résultat est-il utile et/ou satisfaisant ?"

Une façon simple de comprendre l'intention est d'analyser les premières pages de résultats pour votre requête, voir l'exemple ci-dessous ⏬

Dans cet exemple, tous les premiers résultats sont des pages de produits ou de catégories. Cela signifie que l'intention derrière la requête "acheter des protéines en poudre" est une intention d'achat.

Dans cet exemple, je ne peux pas suggérer à mon client d'écrire un article informatif pour cibler ce mot-clé, car mon contenu ne répondrait pas à l'intention de l'utilisateur.

Votre contenu doit répondre à chaque intention de l'utilisateur, mais pour ce faire, vous ne devez certainement pas écrire du contenu pour chaque mot-clé identifié. En revanche, vous devez regrouper les mots clés par concepts/thèmes et consacrer une page à chacun de ces concepts (en incluant les synonymes et les mots similaires).

Typologie de mots-clés

Requêtes informationnelles : Requêtes "Je veux savoir".

Il s'agit de recherches où l'utilisateur veut en savoir plus sur un sujet particulier.

Il peut s'agir de questions simples (par exemple : quel âge a le président ?), mais aussi de questions plus complexes dont la réponse n'est pas toujours simple.

Ces demandes d'information sont très importantes dans le processus d'achat lorsque les utilisateurs entrent dans la phase de "sensibilisation" de l'entonnoir marketing :

Les requêtes d'information sont étroitement liées aux " micro-moments ", c'est un concept popularisé par Google dans un guide en 2015 qui définit toutes les interactions très courtes que les utilisateurs font sur leurs appareils mobiles, tablettes ou ordinateurs de bureau tout au long de la journée.

En tant que marketeur et responsable SEO, nous voulons être visibles à tous ces micro-moments qui influencent les utilisateurs dans leur processus de décision d'achat.

Les types de pages qui répondent à ces besoins sont en général des pages d'articles de blog :

  • Liste d'articles de blog : liste d'options sur un sujet, par exemple "Les 10 meilleurs restaurants pour 2 personnes à Paris".
  • Article tutoriel étape par étape : un article étape par étape pour aborder un sujet complexe qui nécessite d'être descriptif et éducatif à chaque étape. Par exemple, "Réaliser un audit SEO en 5 étapes"
  • Article guide du débutant : guide pratique pour les débutants sur un sujet, l'idée est de simplifier au maximum le sujet pour ne pas décourager l'utilisateur : "Guide du débutant : faites votre propre jardin à la maison"
  • Article de définition détaillée : article qui définit un sujet et répond aux principales interrogations que l'utilisateur peut avoir sur le sujet. Par exemple : "Tout comprendre sur les Rich Snippets"

Requêtes transactionnelles : Requêtes "Je veux faire".

Lorsqu'un utilisateur effectue une requête de type "faire", il cherche à réaliser une action spécifique telle que l'achat d'un produit ou la réservation d'un service.

Comme nous l'avons vu plus haut, "acheter des protéines en poudre" est une requête transactionnelle : "acheter des protéines en poudre" est une requête transactionnelle en raison de l'intention d'achat qui sous-tend cette requête.

Les types de pages qui répondent à ces besoins sont les suivants :

  • Page de catégorie : il s'agit de pages qui présentent un grand nombre de produits en général appartenant à la même catégorie de produits. Par exemple, cette page "Ordinateurs Portables" de la Fnac est une page de type catégorie et est le premier résultat dans le SERP pour la requête : "acheter ordinateur portable".
  • Page produit : il s'agit de pages qui présentent un seul produit, qui peut avoir différentes variantes de couleurs, de tailles... Par exemple, cette page "iPhone 13" d'Apple est une page de type produit et est le premier résultat dans la SERP pour la requête : "acheter iPhone 13 pro".

Requêtes de navigation : Requêtes "Je veux aller".

Les requêtes "Je veux aller" sont généralement des requêtes portant sur une marque ou une entité connue, où l'utilisateur cherche à se rendre sur un site web ou un lieu spécifique.

Si un utilisateur recherche spécifiquement Nike, une page ne contenant que des baskets Adidas ne répondra pas à ses besoins.

Ces requêtes de navigation sont la plupart du temps des mots-clés de marque : ces mots-clés incluent la mention de la marque. Par exemple : caleçon le slip français.

Comment répondre à cette intention : Concept E-A-T

Il s'agit des nouvelles règles définies par Google (Google Quality Rater's Guidelines) afin d'évaluer la qualité d'une page et de classer les sites web sur la page de résultats des moteurs de recherche (SERP) :

Expertise

Google évalue votre degré d'expertise sur le sujet dont vous parlez. Pour l'optimiser, vous devez créer régulièrement du contenu attrayant qui plaira à votre public. La recherche de mots-clés est cruciale pour comprendre le jargon utilisé par vos utilisateurs.

Autorité

Il s'agit ici d'évaluer si vos conseils sont respectés par les autres. Pour l'améliorer, vous devez créer des backlinks (liens externes) vers d'autres sites web dont les thèmes sont similaires aux vôtres. Pour Google, un lien équivaut à une approbation de la part d'un autre domaine.

Confiance

Google a besoin de mesurer votre fiabilité, de savoir si les gens vous font confiance ou non. Pour l'améliorer, vous devriez obtenir des commentaires d'utilisateurs/clients sur des sites tels que Tripadvisor, Trustpilot, Facebook, Gmb)... Il est également fortement recommandé d'avoir une page de contact facilement accessible, un site HTTPS, une politique de confidentialité, des CGV...

Qualité du contenu : règles simples à suivre pour la rédaction

Pour garantir la qualité de votre contenu, vous devez le rendre simple et facile à lire.

  • Privilégiez les termes simples
  • Utilisez des phrases courtes
  • Adoptez un ton informel : écrivez comme vous parlez
  • Structurez-le avec des paragraphes

N'essayez pas de sur-optimiser votre contenu en répétant trop souvent votre mot-clé cible et en le bourrant de synonymes (keyword stuffing).

Google n'indique pas clairement que les signaux de l'expérience utilisateur (taux de rebond, temps passé sur le site, CTR organique) sont utilisés dans le calcul de la position.

Cependant, il existe une corrélation directe entre le temps passé sur le site et la position sur la SERP.

Le temps passé sur la première page de résultats est en moyenne de 2:30 minutes.

Diversité de contenu

Votre contenu n'est pas seulement du texte : des graphiques, des photos, des vidéos, des podcasts...

Vous devez également créer des types de contenu pertinents en fonction du contenu de votre site :

  • Une vidéo conviendra parfaitement à un contenu très didactique
  • Un tableau pour une comparaison
  • Une infographie pour résumer un sujet

Le nombre moyen de mots du contenu des 10 premiers résultats est uniformément réparti (environ 1447 mots). Cependant, il n'y a pas de relation directe entre le nombre de mots et la position dans la page de résultats.

Mise à jour des contenus

La mise à jour régulière du contenu permet un meilleur référencement dans les SERP :

  • Ajouter de nouvelles informations liées au contenu
  • Ajouter des liens internes vers de nouveaux articles connexes

Vous devez également indiquer à Google que votre contenu est à jour, en affichant une date de publication ou une date de dernière modification.

Stratégie de longue traîne

Plus la demande est spécifique et précise, plus l'internaute est avancé dans son processus de décision et susceptible d'effectuer un achat. Environ 80 % du trafic est assuré par la longue traîne.

Les mots-clés de longue traîne sont en général moins concurrentiels que les mots-clés génériques très larges.

Comment structurer le contenu d'un site web ?

Vous pouvez avoir le meilleur contenu, mais si votre site n'est pas correctement structuré, vous n'avez aucune chance d'apparaître dans les premiers résultats. Chaque site dispose d'un budget crawl limité pour scanner son contenu et assurer son référencement.

Optimisez techniquement = optimisez votre budget de crawl

L'impact de la structure sur l'indexation

Cette optimisation intervient lorsque vous avez identifié tous les mots-clés pertinents pour votre client car la structure de votre site a un impact sur de nombreux éléments du référencement : le sitemap, robots.txt, la structure des URLs, etc.

Facilitez la tâche de Google lors du crawl pour comprendre quelles sont les pages stratégiques et celles qui sont inutiles pour le référencement. En fait, ce qu'il faut, c'est une architecture horizontale et structurée.

Optimiser l'indexation des sites web

Il est assez facile de référencer la page d'accueil d'un site web ; cependant, lorsqu'il y a des milliers d'URL dans le même site, le défi est de s'assurer que le crawl est effectué sur les pages les plus profondes.

Pour faciliter l'indexation, on utilise un fichier sitemap. C'est un fichier XML présent dans le fichier source du site, qui permet de lister les pages de votre site (sitemap) afin de faciliter l'analyse de votre contenu aux robots d'indexation de Google.

💡 Vous pouvez demander l'analyse de votre fichier sitemap directement depuis la Google Search Console.

Comment structurer un site web ?

Le concept du cocon sémantique

Il s'agit d'un concept d'architecture de site visant à optimiser le référencement d'un site web. Structurer son site en silo est essentiel et présente 2 intérêts majeurs :

  • faciliter le crawl de votre site en permettant à Google d'identifier les pages les plus importantes (maillage interne)
  • rendre le parcours de l'utilisateur sur votre site plus fluide puisqu'il naviguera de votre page cocon vers des contenus plus profonds et plus complexes.

Les futures pages Hub (c'est-à-dire les pages qui regroupent tout un cocon sémantique) doivent cibler un mot-clé qui remplit les critères suivants :

  • pertinent pour le client sur le plan commercial
  • Volume de recherche élevé chaque mois
  • Peut être un futur hub qui renvoie à de nombreux contenus plus profonds en rapport avec le sujet : Un thème suffisamment large pour contenir de nombreux articles et pages plus profonds.

Les sites e-commerce

C'est en général le type de site le plus facile à structurer en cocons sémantiques car il reproduit les principales catégories de produits.

Un très bon exemple est celui de Leroy Merlin (www.leroymerlin.fr) qui a fait un travail approfondi de structuration en cocons sémantiques avec de nombreuses étapes :

1 pièce > 2 produit > 3 produit type : https://www.leroymerlin.fr/produits/salle-de-bains/baignoire/baignoire-ilot/

Comme on peut le voir, la barre de navigation reste assez simple avec seulement quelques liens, tandis que les pages de produits plus profondes sont structurées avec des cocons et des sous-cocons.

Site de génération de leads

Ce type de site web est un peu plus complexe à déterminer que seraient les cocons sémantiques appropriés parce que vous ne pouvez pas compter sur les catégories de produits pour créer vos sujets.

Vous devez vérifier chaque mot-clé dans votre liste de mots-clés pour déterminer quels sont les sujets principaux.

Prenons l'exemple du site web : https://www.journaldugeek.com/

Comme on peut le voir dans la barre de navigation, les pages sont réparties entre les cocons sémantiques :

  • Hébergeur
  • VPN

Ces cocons sémantiques stockent des contenus plus profonds :

Baptiste Lefranc-Morin
Founder
Partager sur
Le contenu
Rejoignez plus de 10,000 professionnels du growth et recevez tous les mois des contenus exclusifs sur la gestion de votre acquisition.
découvrir plus d’articles

Notre sélection

Snapchat
Snap partage ses connaissances sur l'efficacité de la réalité augmentée pour la promotion des marques
Meta Ads
Meta : la génération de texte dans le gestionnaire de publicités
Meta Ads
Meta : créer des publicités avec des liens vers des sites
Faites décoller votre croissance

Accélérez votre croissance aujourd'hui.

Bénéficiez d'audits gratuits de vos campagnes ainsi que d'une proposition de stratégie d'acquisition sur vos leviers payants.

Audit gratuit · Accompagnement sur mesure · Performances

Audit gratuit

Sur mesure

Performance